Comment soigner la dermatite de mon cheval ?

antiparitaires pour animaux
Comment choisir un antiparasitaire pour chat ou chien ?
février 9, 2022
Croquettes aux insectes pour chien
4 lieux où se procurer des croquettes aux insectes pour chien
février 24, 2023

Comment soigner la dermatite de mon cheval ?

maladie du cheval

maladie du cheval

La dermite est une maladie du cheval très répandue en France et ailleurs. La dermite est une allergie des chevaux aux piqûres d’insectes (taons, mouches, moustiques, moucherons…). Elle apparaît surtout en été, période où les insectes prolifèrent. C’est pourquoi on parle souvent de « dermite estivale ». Comme elle est une source de grand inconfort pour le cheval, il est important d’en prendre soin et surtout de prévenir son apparition.

Qu’est-ce que la dermite du cheval ?

La dermite du cheval, également appelée DERE (Dermite Estivale Recidivante des Équidés) est susceptible de se produire chez tous les chevaux. Dès que le cheval la développe une fois, elle réapparaît chaque été. Lorsqu’un cheval est piqué par un insecte (en particulier les insectes de type Culicoïdes), son épiderme réagit à la salive anticoagulante de l’insecte en question. Cette réaction allergique varie en fonction de la prédisposition génétique du cheval, bien que toutes les races de chevaux puissent potentiellement être touchées par la dermite estivale. La réaction allergique se manifeste par des démangeaisons plus ou moins fortes. Les démangeaisons peuvent s’étendre aux lésions, dont la gravité peut empêcher le cheval d’être monté dans les cas les plus graves. Il est donc important de diagnostiquer correctement l’affection de votre cheval afin de la soulager. L’usage d’un produit dermite cheval est également recommandé.

Quels sont les symptômes de la dermite du cheval ?

Les premiers symptômes de la dermite du cheval sont de petits boutons rouges appelés « papules » qui apparaissent sous le pelage du cheval, dans les zones où le cheval mord. Lorsque le cheval se gratte, la crinière se casse, des croûtes apparaissent et une perte de poils entoure la plaie. Si le cheval se gratte trop fort, cela peut provoquer des plaies avec un risque d’infection. Les piqûres d’insectes et donc les dermites sont le plus souvent localisées sur l’encolure, la base de la queue et le dos (les zones où le cheval ne peut pas attraper les insectes avec sa queue). Le cheval peut également présenter un certain état de nervosité et une éventuelle perte de poids due à l’irritation qui le perturbe. Le diagnostic de la dermite estivale se fait par l’observation des signes cliniques. En cas de doute, une biopsie cutanée peut être réalisée pour vérifier qu’il s’agit bien d’une réaction allergique.

Comment prévenir et guérir la dermite estivale équine ?

S’agissant d’une réaction allergique, il n’existe pas de traitement spécifique pour cette maladie du cheval. En cas de réaction sévère, votre vétérinaire peut prescrire des stéroïdes anti-inflammatoires pour calmer les démangeaisons. Vous pouvez également utiliser des shampooings et des lotions apaisantes pour calmer les démangeaisons.

Les insectes responsables de la dermite estivale des chevaux, les Culicoides, prolifèrent lorsque les températures dépassent 10-15 et sont présents en France de mars à octobre. Ils préfèrent les zones humides et sont plus actifs au crépuscule (19h-22h) ou à l’aube. Ils vivent à l’extérieur et ne rentrent donc pas dans les étables. Par conséquent, le logement en box peut être préféré pour le cheval souffrant de dermite, car il sera moins exposé aux insectes.

Vous pouvez couvrir votre cheval d’une couverture anti-mouches à mailles basses, qui empêchera les insectes de le piquer. Vous pouvez également utiliser des répulsifs, mais leur action est plutôt limitée dans le temps en raison de la forte transpiration des chevaux. Les huiles telles que l’huile de camphre et la vaseline peuvent former un écran protecteur contre les insectes, mais peuvent brûler le cheval s’il est en plein soleil.